Jouer à leurs jeux


Blog / Sunday, August 11th, 2019

Une fille, un garçon. Je ne les ai jamais guidé vers un jeu plus qu’un autre (j’ai quand même suggéré quelques madeleines de Proust qui ont essuyé de parfait d’échecs). Condamnée à alterner entre poupées et petites voitures ? non. Même si on reste assez genré au final. Peu importe ils ont des passions, des goûts affirmés et c’est ça le principal.

L. reste une sportive un matelas de gym peut l’occuper des heures.

A. lui, joue quasi exclusivement avec ses pistolets Nerf et ses cartes Pokémon.

Alors je m’adapte. Juste prendre le temps de m’intéresser à ce qui les anime et le partager avec eux. Leur laisser la place d’expert. C’est leur domaine, ils m’expliquent. Ils apprennent lentement à transmettre leur savoir. Sans en avoir l’air je leur montre aussi qu’on peut apprendre de tous.

Le cirque c’est facile je me laisse prendre au jeu. C’est un univers qui me parle.

Mais les armes … Sacré travail sur moi ! Je déteste ça. Il y a 3 ans encore la ligne de conduite était : “Pas d’arme ni de réplique chez moi !” Aujourd’hui son coffre est rempli d’armes en tout genre. Il m’explique comment on les module et comment reconnaître celles qui tirent fort et celles qui sont précises. On se défie sur des cibles toujours plus petites. Il gagne souvent, il est habile. Il se retourne et me lance des “cheh !” de petit français de 7 ans. Peut-être qu’il y trouve un peu sa place d’homme, lui qui est plongé dans une famille de femmes.

Hier c’était laser game. Juste tous les trois dans la structure il donne tout. Il a même réussi à remporter une partie. Grande fierté, mais fierté modeste, il a fait l’homme quand même !

S’il faut revoir l’éducation parce qu’on est seul alors revoyons !

Tu seras un homme mon fils.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *